Cours particuliers, Bac français et philosophie

Cours pour préparer les épreuves de français

Dissertation - Commentaire - Ecriture d'invention - Expression orale 

* plus de 40 ans d'expérience dans les cours

 

* 25 ans pour le 'Bac français'

 

* Une méthode de travail différente

 

* Une analyse beaucoup plus précise que les analyses habituelles, une interprétation des textes au plus près de la pensée de l'auteur.

Livre 'Un Poète vous explique comment il utilise les procédés littéraires'
Les procédés littéraires, édition 2018

Mon manuel est un cours de 170 pages destiné aux lycéens et aux étudiants des filières littéraires. 

Le manuscrit avait reçu le 1er Prix des Arts et lettres de France, la médaille d'Or de la ville de Pau et la reconnaissance littéraire de l'Académie Francophone. 

Mes cour particuliers répondent aux mêmes exigences. 

Manuel l'analyse du poème,  un poète vous explique tout, mot à mot
Manuel l'analyse du poème, édition 2011

Cours pour préparer l'épreuve de philosophie

Bac L ; ES ; S

Cours depuis 20 ans 

Il s'agit de vrais cours de philosophie

mes élèves trouvent eux-mêmes les bonnes idée,

sans réciter des pensée apprises par cœur.


Cours chez l'élève, à  Dieppe 76370 ; Criel 76910 ;  Eu 76260 ; Le Tréport  76470 ; Beauchamps ; Bouvaincourt ; Gamaches 80220 ; Escarbotin 80130 ; Feuquières Vimeu 80210 ; Fressenneville 80390 


Voici le formulaire pour me contacter, 

pour les cours à domicile, merci de me préciser

- vos souhaits sur le travail à effectuer

- le niveau de l'élève, fille ou garçon,

- votre ville/village,

- le jour et le créneau horaire souhaité.

 

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Mon téléphone : 06 30 94 43 52  (aucun opérateur téléphonique ne couvrant bien ma zone, la communication est souvent difficile)   

  

Envoyez-moi un message ! Voici mon adresse Email :  coraxf@live.fr 


Prix littéraire médaille d'argent Arts et Lettres de France en 2001
Médaille Arts et Lettres de France (2001)

 Sujet de philosophie du bac ES 2015.

C'est un texte que mes meilleurs élèves de 6e et 5e connaissent bien, puisque, depuis une dizaine d'années, il fait partie de ma sélection à étudier vers 11 / 13 ans.

 

Dans un Etat démocratique, des ordres absurdes ne sont guère à craindre, car il est presque impossible que la majorité d’une grande assemblée se mette d’accord sur une seule et même absurdité. Cela est peu à craindre, également, à raison du fondement et de la fin de la démocratie, qui n’est autre que de soustraire les hommes à la domination absurde de l’appétit et à les maintenir, autant qu’il est possible, dans les limites de la raison, pour qu’ils vivent dans la concorde et dans la paix. Ôté ce fondement, tout l’édifice s’écroule aisément. Au seul souverain, donc, il appartient d’y pourvoir ; aux sujets, il appartient d’exécuter ses commandements et de ne reconnaître comme droit que ce que le souverain déclare être le droit. Peut-être pensera-t-on que, par ce principe, nous faisons des sujets des esclaves ; on pense en effet que l’esclave est celui qui agit par commandement et l’homme libre celui qui agit selon son caprice. Cela cependant n’est pas absolument vrai ; car en réalité, celui qui est captif de son plaisir, incapable de voir et de faire ce qui lui est utile, est le plus grand des esclaves, et seul est libre celui qui vit, de toute son âme, sous la seule conduite de la raison. »

 

Baruch Spinoza, Traité théologico-politique (1670).